Observer et comprendre sa respiration

Observer sa respiration semble très simple en théorie. Respirer est une action simple et naturelle que nous faisons à longueur de journée.
Pourtant en pratique cela semble plus compliqué que prévu : des pensées arrivent, la concentration se perd. Difficile de rester concentré plus de quelques secondes.
Pourquoi ?

Pourquoi est-il difficile de concentrer le mental sur la respiration ?

Justement parce que c’est trop simple !  Le mental cherche plus loin, car il peut observer au même moment bien plus qu’une simple observation. On l’a d’ailleurs bien habitué à cela. Dans notre quotidien, on a de plus en plus l’habitude de gérer les taches en parallèle, en gardant un œil sur son téléphone et une oreille sur la discussion du voisin de bureau. Notre mental qui est déjà naturellement curieux a en plus été formé à gérer une multitude d’informations en même temps.

Ainsi lorsqu’on lui demande de ne gérer qu’une seule information, il s’ennuie et a tendance à compléter avec d’autres pensées qui n’ont souvent aucun rapport.

« J’inspire… J’expire… J’inspire… J’ex… Ce serait bien que je lance la machine à laver bientôt pour ne pas avoir de bruit pendant le repas… ce sera l’occasion de mettre le pantalon que j’avais en le coinçant dans la roue de vélo… d’ailleurs le pneu était un peu dégonflé, je passerai récupérer la pompe chez mes parents… il va encore y avoir des moustiques là-bas, je devrais peut-être amener mon spray… c’est quand même pas terrible ces produits chimiques, mais est-ce que les huiles essentielles suffiraient… …pire… J’inspire… J’expire… »

En pratique il n’est donc pas si facile que ça d’amener son attention sur sa respiration. Ce n’est pas très humain/naturel d’avoir une conscience poussée sur quelque chose d’aussi simple. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la méditation de pleine conscience. Mais c’est à nous d’utiliser toute cette capacité d’observation et de concentration que possède notre mental et en profiter pour aller plus en profondeur dans l’observation.

Exemple :

J’ai soif ! Je prends la tasse qui est à côté de moi et je bois. Mon besoin vital est rempli, je suis satisfait-e. Cette expérience s’est faite naturellement et ne m’a demandé que très peu de présence et de conscience.

J’en garde très peu de souvenir. Cela ne m’a rien appris, alors que j’aurais peut-être pu apprendre des choses sur moi-même : quelle inquiétude cette soif a provoqué chez moi ? Comment se manifeste t’elle et avec quelle intensité ? Comment mon corps réagit-il au contact de l’eau que je bois ? Quelle sensation cela provoque dans mon organisme ?

A quoi ressemble une observation en pleine conscience ?

Etape 1 : Je regarde la tasse d’un coup d’œil : je vois sa forme générale, sa couleur, si elle est pleine ou vide.

Etape 2 : Je la regarde quelques secondes : j’identifie la matière, peut-être la façon dont elle a été faite, si c’est une tasse industrielle ou artisanale.

Etape 3 : Je la regarde une minute : je vais peut-être me rendre compte des endroits où elle est ébréchée, des lignes de niveau qu’a laissé le thé à l’intérieur, à force d’usage.

Que vais-je pouvoir découvrir encore si j’observe pendant plusieurs minutes ? une heure ? une vie entière ?

 

« Dans le monde, le visible est de l’invisible hissé au niveau de nos yeux. Nous ne voyons pas tout. »
Christiane Singer

Il est rare de prendre le temps pour une telle observation et pourtant nous ne parlons ici que d’une observation visuelle, qui est la forme la plus naturelle d’observation. Mais certaines choses ne peuvent être observées par les yeux. D’autres sens rentrent alors en jeu. Le toucher est un sens particulièrement puissant puisque sa surface d’analyse est immense : tout notre corps peut ressentir ! Les yeux, l’odorat, le gout, le son (et lui aussi peut rejoindre le toucher dans certaines applications) eux correspondent à des zones très restreintes : œil, nez, bouche, oreille.

L’observation de la respiration active tous ces sens :  On peut voir notre corps qui bouge pendant la respiration, entendre le flux d’air qui entre et qui sort, sentir l’air frais qui entre et l’air chaud qui sort et bien plus encore !

Mais prenons-nous seulement le temps de ressentir tout ça ?

Et si vous preniez quelques secondes pour observer ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous respirez ?

Observer sa respiration en conscience : qu'est-ce que ma respiration dit de moi ?

Laisser un commentaire